Le parc se trouve au cœur du pays Navajo       carte



La Vallée des monuments au climat désertique, parsemée de tribus indiennes, avec ses mesas et pitons rouges isolés et entourés de sable, ses espaces à perte de vue, représente l'archétype du paysage de l'ouest américain.

C'est un large paysage plat interrompu par les monolithes qui se dressent des dizaines de mètres en l'air, les derniers restes des couches de grès déposées il y a 150 millions d'années, que l'érosion a enlevé, sauf aux endroits des couches de roches plus résitantes.

 

Une impression d'immense puissance se dégage de ces tables et aiguilles rocheuses dressées vers le ciel.


Décrété monument national par les indiens Navajo en 1958, la vallée des monuments s'étend sur 36880 hectares dans la réserve indienne, sur la frontière entre l'Utah et l'Arizona près du coin sud-est de l'Utah. Elle est à 281 km de Flagstaff, Arizona, la ville la plus proche.
 
          


La route principale, qui relie Kayenta à l'Utah s'étire à travers le désert vers les imposantes falaises rouges, hautes de 300 mètres à l'horizon.

         

Un des moments privilégiés du parc consiste à venir en fin de journée, à partir de 18 heures, au moment où les couleurs sont les plus belles.