Roadrunner : geococcyx californianus     répartion territoriale


Le roadrunner est célèbre pour sa façon précipitée de courir dans les déserts américains. En espagnol on l'appelle d'ailleurs "El Correcaminos", le coureur de chemin. C'est l'emblème de l'état du Nouveau-Mexique depuis 1949 (Chaparral Bird). Il y a une deuxième espèce de roadrunner (G. velox) qui vit au Mexique et en amérique centrale.

C'est un gros oiseau tacheté de la taille d'un petit poulet avec des plumes brunes striées de blanc, une crête hérissée sur la tête, un grand bec, de grandes pattes bleuâtres et une longue queue redressée, presque de la taille de son corps. Ses yeux sont entourés d'une zone bleue. Il mesure de 50 à 60 cm de long (30cm de haut) et pèse de 250 à 650g. Il a 4 doigts aux pattes, 2 dirigés vers l'avant et 2 vers l'arrière, caractéristique de la famille des coucous. Ses traces en X sont aisément identifiables.

        


Affectionnant des zones plates et découvertes avec une végétation éparse de buissons secs on le trouve dans toutes les zones désertiques du sud-ouest américain, Kansas, Nevada, Utah, Nouveau-Mexique, Arizona, Colorado, Californie jusqu'au milieu du Mexique, mais principalement dans les déserts du Mojave, de Sonora et de Chihuahua ou les jours sont chauds et les nuits très froides.

.


Sa physiologie est adaptée de façon optimale pour vivre dans le désert. Ses habitudes carnivores lui assurent un bon apport hydrique. Au pic de la chaleur en milieu de journée il réduit de 50% son activité. Il réabsorbe l'eau de ses crottes avant de les excréter. Il élimine les excès de sel par ses glandes nasales plutôt que par la voie urinaire comme les autres oiseaux économisant ainsi l'eau. Son patron de couleurs ternes lui permet de se fondre dans le désert.

           



Pour conserver sa chaleur corporelle la nuit il ralentit ses fonctions vitales, baisse sa température et devient léthargique. Quand l'aube arrive, pour se réchauffer et bouger rapidement il expose au soleil une portion de peau sombre entre ses ailes permettant d'absorber au plus vite la chaleur, après avoir relevé ses plumes. Il attend ensuite la remontée de sa température.

S'il est alarmé ou curieux il dresse doucement sa crête et sa longue queue bordée de blanc, émettant une série de roucoulements comme un pigeon et une sorte de cliquetis avec son bec puis il part précipitamment en une soudaine accélération maintenant sa queue à l'horizontale. On l'a chronométré à des vitesses de 27 kilomètres/heure mais il se fatigue vite. Ces pointes de vitesse lui servent aussi à attraper des proies rapides comme les lézards et serpents. Avec ses ailes courtes et rondes Il vole seulement sur de courtes distances quand il sent un danger, veut descendre d'une colline ou d'un arbre.

            

Il mange presque tout ce qui bouge, son régime consistant en insectes, araignées, lézards, scorpions, oiseaux, rongeurs et serpents, serpent à sonnette inclus. Utilisant ses ailes comme une cape de matador Il le maîtrise en le saisissant par la queue à la vitesse de l'éclair et en le fouettant à répétition sur le sol jusqu'à ce que mort s'ensuive. Avec un gros serpent cela peut durer des heures. Il avale ensuite sa proie en entier, tête la première, mais est souvent incapable de le faire en une fois. Alors il continue ses activités avec un bout de serpent pendant hors du bec, en avalant de temps en temps un morceau au fur et à mesure de la digestion. Son extrême rapidité lui permet de saisir des colibris et des libellules en l'air. Il consomme jusqu'à 10% de nourriture végétale en hiver quand les proies se font rares.


 

Il peut vivre de 7 à 8 ans et se reproduit chaque printemps à partir de 2 ou 3 ans. Dans les déserts du Sonora et du Mojave de Californie ou il n'y a qu'une saison pluvieuse, les roadrunners nichent une fois au printemps, le seul moment ou les proies sont suffisamment abondantes pour élever une couvée. Dans le Sonora d'Arizona ils nichent une seconde fois en août ou septembre après les pluies d'été.

                      


Pour séduire la femelle, le male roucoule, lui présente des morceaux de choix et danse autour d'elle pendant qu'elle réclame la nourriture. Il la lui donne après un bref accouplement. La formation du couple durera toute leur vie. Les futurs parents collectent ensuite des brindilles pour construire un nid peu profond garni d'herbe et de feuilles en forme de soucoupe, dans un buisson, un cactus ou un petit arbre.
Sur 3 jours la femelle dépose de 2 à 12 œufs blancs que les deux parents incubent pendant 18 à 20 jours, le mâle qui maintient sa température normale durant cette période étant préféré.

 

 


Les premiers petits à éclore deviennent souvent plus costauds que les derniers avortons que les parents peuvent finir par manger. En moyenne 3 ou 4 petits s'envolent du nid après 18 jours. Ils restent auprès des parents pour 2 semaines supplémentaires avant de se disperser dans le désert. Les petits au nid sont souvent victimes des coyotes, serpents et faucons.

                                             

règne : animal
embranchement : Vertébrés
Classe: Oiseaux
Sous-classe : Neornithes
Ordre : Cuculiformes
Famille : Cuculidae
sous-famille : Neomorphinae
Genre : Geococcyx
espèce: Californianus